DÉLÉGATION FRANÇAISE AU SEIN DU GROUPE ADLE
Jean Arthuis
Jean
ARTHUIS
Jean-Marie Cavada
Jean-Marie
CAVADA
Thierry Cornillet
Thierry
CORNILLET
Nathalie Griesbeck
Nathalie
GRIESBECK
Patricia Lalonde
Patricia
LALONDE
Dominique Riquet
Dominique
RIQUET
Robert Rochefort
Robert
ROCHEFORT

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : RETABLISSONS LA CONFIANCE DES CONSOMMATEURS


11/12/2018
Logo de l'ADLE

La délégation française de l'ADLE se réjouit des mesures portées par le Parlement visant à accroitre la transparence des procédures d'évaluation des risques dans le domaine de la sécurité alimentaire au sein de l'Union européenne.  

Faisant suite à l'Initiative Citoyenne "Stop glyphosate" qui a rassemblé plus d'un million de signatures, la Commission a proposé en avril 2018 la révision du règlement Alimentation générale afin de répondre aux préoccupations des citoyens concernant l'évaluation des demandes d'autorisation de substances actives effectuées par l'Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA).  

Ce texte, adopté largement (427 voix pour, 172 voix contre et 67 abstentions),  permettra d'améliorer le fonctionnement de l'Agence, notamment en renforçant les modalités de sélection des experts et en rendant publiques les études scientifiques sur lesquelles l'Agence européenne et les agences nationales fondent leurs décisions.

Il prévoit également la possibilité pour la Commission de demander à l'EFSA des études additionnelles en cas de résultats scientifiques divergents. Le budget de l'Agence européenne devra être revu en conséquence. La création du registre européen des études sur les substances soumises à une autorisation viendra compléter cette réforme.   Dans cet esprit de transparence, le Parlement européen souhaite également que soient rendus publics les votes des États membres au comité permanent "Végétaux, animaux, denrées alimentaires".  

La délégation française ADLE sera donc attentive au bon déroulement des négociations interinstitutionnelles qui débuteront prochainement pour que cette  nouvelle législation qui participera à améliorer la confiance des consommateurs en leur alimentation soit adoptée au début de l'année 2019.