DÉLÉGATION FRANÇAISE AU SEIN DU GROUPE ADLE
Jean Arthuis
Jean
ARTHUIS
Jean-Marie Cavada
Jean-Marie
CAVADA
Thierry Cornillet
Thierry
CORNILLET
Nathalie Griesbeck
Nathalie
GRIESBECK
Patricia Lalonde
Patricia
LALONDE
Dominique Riquet
Dominique
RIQUET
Robert Rochefort
Robert
ROCHEFORT

CORPS EUROPÉEN DE SOLIDARITÉ : INITIATIVE SOLIDAIRE, BELLE OPPORTUNITÉ POUR LES JEUNES


11/09/2018
Logo de l'ADLE

Strasbourg, le mardi 11 septembre 2018

 

Les députés au Parlement européen, réunis aujourd’hui en session plénière, ont adopté à une très large majorité une initiative qui démontre l’engagement de l’Union européenne auprès des jeunes tout en favorisant le secteur de la solidarité (519 voix pour - 132 voix contre - 32 abstentions). 

Ainsi, d’ici 2020, le Corps européen de Solidarité va permettre d’offrir à environ 100 000 jeunes âgés de 18 à 30 ans la possibilité de participer à des projets de solidarité dans toute l’Europe. La jeunesse pourra ainsi acquérir de précieuses expériences pour des périodes allant jusqu’à un an et apporter sa contribution à la société par des actions de volontariat, des stages ou des emplois. Les compétences acquises par les jeunes seront certifiées et leur permettront de faire valoir ensuite leurs qualités sur le marché du travail.

Les activités proposées devront bénéficier d’un label de qualité et pourront par exemple couvrir des projets liés à l'éducation, la santé, la protection de l'environnement, la prévention des catastrophes, la fourniture de denrées alimentaires, l'accueil et l'intégration de migrants et demandeurs d'asile. Le premier appel à projet devrait être publié avant la fin de cette année.

Pour la délégation française ADLE, ce programme devait être doté des ressources nécessaires pour remplir son objectif ambitieux. Robert Rochefort, membre de la commission de la culture et de l’éducation, s’est exprimé à cette occasion : « l’augmentation de budget obtenue par le Parlement par rapport à la proposition initiale de la Commission est une victoire, même si nous aurions souhaité davantage. Nous continuerons à veiller à ce que l’investissement européen en faveur de la jeunesse et des actions solidaires soit suffisant et resterons attentifs au déploiement plein et entier de ce programme pour la période 2021-2027, qui est actuellement en cours de discussion. »