DÉLÉGATION FRANÇAISE AU SEIN DU GROUPE ADLE
Jean Arthuis
Jean
ARTHUIS
Jean-Marie Cavada
Jean-Marie
CAVADA
Thierry Cornillet
Thierry
CORNILLET
Nathalie Griesbeck
Nathalie
GRIESBECK
Patricia Lalonde
Patricia
LALONDE
Dominique Riquet
Dominique
RIQUET
Robert Rochefort
Robert
ROCHEFORT

INVESTEU : UN LEVIER POUR HONORER NOS OBJECTIFS EUROPÉENS


18/04/2019
Logo de l'ADLE

La délégation française de l’ADLE se réjouit du vote favorable (463 voix pour, 64 voix contre et 29 abstentions) sur l’accord partiel qui régira InvestEU dans le prochain cadre financier pluriannuel. Cet instrument permettra d’attirer les différents investisseurs et de financer des projets plus risqués. En France, le groupe BEI, principal gestionnaire du Fonds européen pour les investissements stratégiques (prédécesseur d'InvestEU), a déjà approuvé plus de 11,5 milliards d’euros de financement, ce qui devrait mobiliser plus de 60 milliards d’euros d’investissements.

Doté d’une structure innovante et en droite ligne avec l’objectif de simplification, InvestEU permettra de regrouper sous un même programme différents instruments financiers répondant aux mêmes règles, ce qui simplifiera l’accès aux financements pour les partenaires.

Bien que cet accord partiel n’ait pas acté le montant de la garantie, nous reformulons l’ambition du Parlement d’atteindre 700 milliards d’euros d’investissements sur la période 2021-2027 grâce à une garantie de 40,8 milliards provenant du budget de l’Union européenne. Ce texte est le fruit de compromis consignant une position renforcée pour le groupe BEI. En parallèle, le Parlement a pu conforter l’inclusion des autres partenaires financiers et des banques nationales de développement qui bénéficieront d’un accès direct au Fonds et ajouteront une plus-value au programme grâce à leur expertise. Le comité d’investissement sera épaulé par un secrétariat indépendant géré administrativement par la Commission. Par ailleurs, au moins 55% des investissements alloués au volet « Infrastructures durables » devront contribuer à la réalisation des objectifs de l’Union en matière de climat et d’environnement.

Jean Arthuis, Président de la Commission des budgets au Parlement européen : « Bien que contrainte par la faiblesse de ses moyens et prérogatives en matière d’investissements, l’Union européenne fait preuve de génie grâce à cet instrument qui lui assurera un levier financier pour atteindre ses objectifs en matière d’infrastructures, d’innovation, de recherche, de soutien aux PME et de développement du capital humain. Je loue en particulier le travail de simplification et d’harmonisation entrepris par nos institutions qui permettra de soulager les bénéficiaires devant se conformer à des procédures longues et complexes pour bénéficier de ces financements essentiels à leur croissance. »

La délégation française de l’ADLE se félicite que le Parlement européen, via ce vote, confirme l’ambition de l’Europe de relancer la croissance et l’investissement au bénéfice des citoyens et des entreprises.